Shoes addict – Confessions

Catégories Uncategorized

Confessions du soir, bonsoir.

Peu de gens (ou beaucoup) le savent , je fais partie de ce que l’on peut qualifier de « shoes addict » , soit une accro de la pompe, une droguée du godillot, une folle de godasses, bref une hystérique du soulier.

Comme toute bonne marquise qui se respecte.

d01d664e40d3915d185cf27631539439

Mais attention aux apparences, les vrais « shoes addict » ne sont pas des acheteuses compulsives, comme beaucoup semblerait le penser. Non, non et non!

Il est vrai que je peux mettre (presque) toutes mes économies dans une belle paire de bottes ou d’escarpins. Mais pourquoi?! Car la chaussure, ce n’est pas comme un pull, une fringue ou un accessoire, je ne peux pas m’en faire. La manufacture étant plus complexe j’accepte avec plus de facilité le prix de celles-ci.

Pour ma part je suis une « shoes addict » par le style. Oui, car au fil du temps j’ai réalisé, que ma passion « compulsive » pour les chaussures vient de la recherche d’un idéal, un idéal au bout du pied.

Un idéal stylistique. Prenez la cuissarde par exemple.

J’en ai environ 3 paires, dont une en velours que j’ai depuis la fin du lycée soit (6 ans)  avec des talons de 5 centimètres. Je les adore car elles « fit » parfaitement ma jambe, quand aux deux autres paires c’est parce qu’elles sont plates, mais elles n’ont malheureusement pas la même qualité que la première. C’est vrai y’a rien de plus laid qu’une cuissarde qui dégueule sur le mollet.

Bon après y’a différents styles qui sont acceptables, mais attention tout de même à la matière (le cuir  avec des talons de 15 est bien trop référencé à la putain de quartier)  ou à l’épaisseur de la semelle ou la hauteur du talon, qui peut alourdir la jambe.

Personnellement si je devais choisir la paire parfaite , mais vraiment parfaite , qui n’est sortie que récemment  à mon plus grand désarroi (oui car cela fait des années que je cherche la paire idéale) ceux sont les Tara Jarmon que voici:

618504.32

Hauteur talon: parfaite, matière: idéale, et pour les avoir vus sur plusieurs blogs et donc plusieurs gabarits différents, elles « fit » PARFAITEMENT BIEN.

Par contre je ne les conseille pas « aux petites » désolé la vie est parfois injuste, mais vaut mieux cela que d’avoir le look du chat botté, ou d’avoir l’air d’une plante qui pousse dans une botte. (oui … mes comparaisons sont parfois indécentes)

Autres marques : Alaïa ou Stuart Weitzman qui sont champions, mais littéralement inaccessibles.

Prenez maintenant les bottines  en cuir. J’en ai acheté une à  20 euros dans un vide grenier et je les ai portées tout le lycée, puis elles sont mortes, le cuir n’a pas survécu (c’était ma paire de converse à moi.)

Heureusement j’en ai trouvé une autre paire il y’a maintenant deux ans qui a presque fait le tour du  monde à mes pieds, tellement je les porte.

Et les bottines en cuirs viennent de mon obsession « 1900 ». Vous savez celles avec des petits boutons sur le côté ou à lacets.

1893--N48-378

Bref les bottines en cuirs sont idéales , elles peuvent s’assortir à un style vintage, rock… à toutes les envies stylistiques, à la vie de tous les jours.

Mais en allant sur le site d’André cet hiver, j’ai vu la paire qui a fait sauter un battement à mon coeur.

garee

Bon maintenant vous comprenez le concept de la « shoes addict ».

Une « shoes addict » cela cours après l’exceptionnel. La chaussure IDEALE.

Bon je crois que c’est un signe (pourris) de la vie, mais évidemment ces deux paires sont sorties en magasins la seule année où je pars étudier à l’étranger.

Sinon je vous recommande vraiment comme chausseurs , oui car je suis une sacrée (marquise) experte, ANDRE plutôt que minelli, leur prix sont plus accessibles et le design est certainement fois bien plus étonnant , évitez malgré tout les boots en cuirs avec un talon de bois, cela fait vraiment  « je suis au lycée. »  Et si vous ne me croyez pas, regardez les pieds des lycéennes.

Ensuite Robert Clergerie qui reste mon chouchou sur cette terre. Bon même si les prix ne sont pas forcément donnés c’est le meilleur en ce qui concerne la « confortabilité » du soulier. Sans oublier son design incroyable.

J’ai déjà 4 paires , et je cours encore après l’édition pour Carven:

09-robert-clergerie-carven 09-robert-clergerie-carven2 6313109080_1a035d5ff0_o.0

Et sinon plus récemment je suis tombée sur la marque Carel que je connaissais de nom , mais j’ai littéralement fondu sur cette paire de boots pailletées:carel estime carel boots

D’ailleurs pour la petite histoire, quand j’étais au lycée je craquais à mort sur ce genre de chaussure et vu que la mode n’y était pas encore, j’avais acheté des bottines vintages au puces, et un an après alors que je les traînais en Angleterre,  je me suis prise d’envie de m’en faire à paillette comme je voulais , j’ai donc avec une colle super forte et des paillettes achetées dans un magasin pour déco…. « the dream came true ».

P1130353

Bon manque de chance, le talon n’a pas trop tenu à la vie de tous les jours. D’ailleurs si vous venez à acheter des chaussures vintages vérifiez la fiabilité du talon et son raccord avec la chaussure car il y’a des choses irréparables en cordonnerie.

Voilà j’espère maintenant que vous comprendrez un peu plus la folie des  passionnées de chaussures comme la marquise que je suis.

Malheureusement pour certaines cela ne s’arrête pas seulement aux souliers… mais je parle bien entendu sans connaissance de cause.

La Marquise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *